Collège épiscopal Sem' de Walbourg - primaire, collège, lycée

Histoire

Historique du Séminaire

Le Séminaire de Jeunes de Walbourg, tel qu’il existe en ce début du XXIème siècle, est en partie l’héritier d’une histoire multiséculaire.

Il est en effet édifié sur l’emplacement d’une ancienne abbaye bénédictine dont l’église paroissiale de Walbourg reste le témoin prestigieux. Cette abbaye, fondée par deux moines bénédictins allemands en 1074, connaît sa période de splendeur au XVème siècle. Mais les événements tragiques de l’Histoire de l’Alsace aux XVIème et XVIIème siècles n’épargnent pas l’abbaye : la Guerre des Paysans et la Guerre de Trente Ans saccagent l’abbaye et le village de Walbourg.

Ce sont les Jésuites, en charge du Grand Séminaire de Strasbourg, qui redonnent un certain essor au domaine de l’ancienne abbaye : il devient un lieu de villégiature pour les grands séminaristes de Strasbourg et, surtout, une source de revenus pour le Grand Séminaire. La croix jésuite, qui se trouve à la sortie principale du Séminaire, est un vestige de cette période.

Mais la Révolution Française met fin définitivement à l’histoire de l’abbaye : en 1790, elle est déclarée Bien National et vendue. Et de 1790 à 1946, le domaine va passer des mains d’un industriel à celles d’un autre : des SAGLIO aux CHARPENTIER, puis à HANIEL, et c’est un descendant des CHARPENTIER, Madame BASTIAN, qui vend le domaine à l’Évêché de Strasbourg. Le souvenir visible de cette période «séculière» ou laïque est le château, où se trouve l’administration du Séminaire (il a été édifié en 1911 par l’industriel allemand HANIEL).

En 1946, le château et le parc sont achetés par l’Évêché de Strasbourg. Monseigneur Jean-Julien WEBER avait décidé d’y installer le Petit Séminaire du Bas-Rhin. De 1946 à 1957, les élèves sont logés, nourris et instruits dans le château et dans l’actuel bâtiment des «Grands». Ce n’est qu’à partir de 1954 que les nouveaux bâtiments sont construits :

De 1946 à 1957, les élèves sont logés, nourris et instruits dans le château et dans l’actuel bâtiment des «Grands». Ce n’est qu’à partir de 1954 que les nouveaux bâtiments sont construits :

  • En 1957, le bâtiment des «Petits» est opérationnel.
  • En 1960, la cuisine et les réfectoires sont terminés.
  • En 1962, les «Moyens» peuvent s’installer dans leur bâtiment.
  • De 1962 à 1989, des travaux de finition sont entrepris, dont les plus importants sont le montage du bâtiment préfabriqué, la salle polyvalente, le réaménagement de l’Oratoire.
  • En 1991, les élèves de la classe de Seconde peuvent intégrer leur nouvel internat et les élèves du Lycée leurs nouvelles salles de classe.
  • A la rentrée 1996, les élèves découvrent les nouvelles salles à manger. La cuisine est entièrement rénovée.

Parallèlement à cette augmentation de la capacité d’accueil on constate une croissance des effectifs des élèves et des professeurs :

  • 109 élèves en 1946/47 – 9 professeurs.
  • 150 élèves en 1956/57 – 13 professeurs.
  • 276 élèves en 1966/67 – 20 professeurs.
  • 330 élèves en 1976/77 – 25 professeurs.
  • 636 élèves en 1986/87 – 46 professeurs.
  • 672 élèves à la rentrée 2011 – 67 professeurs.

A l’origine, le but du Séminaire était d’aider les jeunes à mûrir leur vocation sacerdotale, vocation qu’ils affirmaient en entrant à Walbourg. Depuis, l’établissement a évolué. De Petit Séminaire, il est devenu SÉMINAIRE DE JEUNES, établissement catholique d’enseignement.

Né en 1946 de la volonté de l’évêque de Strasbourg pour répondre à un besoin de notre diocèse, il n’a cessé d’évoluer pour donner une réponse aux besoins des jeunes et de leurs familles. L’attente des séminaristes de 1946 et de leurs parents n’était certes pas la même que celle des élèves d’aujourd’hui. Ils avaient besoin d’aide pour faire grandir leur vocation ; ils ont besoin d’aide pour élaborer un projet d’avenir, pour découvrir leur vocation.

Le logo du Séminaire : tout un programme !

logo seminaire walbourg

L'arbre

C’est bien sûr le cadre exceptionnel de Walbourg
C’est aussi l’épanouissement dans toutes les directions
Les pieds dans la terre et la tête vers le ciel

Les limites du logo protègent l’arbre sans l’enfermer : l’épanouissement se poursuit au-dehors

A Walbourg, dans un cadre naturel somptueux, l’individu est appelé à grandir et à s’épanouir dans toutes les directions de sa personnalité et rayonner ensuite dans le monde.

La terre

L’arbre s’enracine dans une terre sillonnée et rouge.
Les ondulations horizontales sont celles du temps, de la vie, de l’histoire.
Le temps de Walbourg continue un passé de traditions et de valeurs et prépare un avenir où il faudra être ambitieux et responsable.

Etre élève au Séminaire, c’est vivre un moment de son histoire et de sa vie pour donner du sens à son intégration dans le monde de demain et pouvoir y jouer un rôle à la hauteur de nos ambitions.

sequoia
terre bras

Le séminaire

Un cadre qui protège parce que la personne est fragile
une volonté de grandir et de s’épanouir parce que la personne est en devenir
un ensemble de réseaux qui situent l’individu dans l’espace et le temps parce que la personne est nécessairement « en relation… »